Café littéraire de la bibliothèque nationale d’Algérie: Deux femmes et deux livres

Le thème de ce café littéraire, marqué par une présence restreinte, était « L’écriture au féminin ». En présentant son ouvrage intitulé Sous le voile de mon âme, Nadia Sebkhi a déclaré qu’elle est à bout de
souffle, et que son roman n’est autre qu’une errance du verbe. Dans Sous le voile de mon âme, elle décrit la palette de la vie : elle commence par des
allégories spirituelles, elle parle de l’amour divin, elle évoque le rêve, l’isolement, la solitude et le marasme. Elle parle de l’Algérie et de la Méditerranée.

lire plus | Le blogue de Arabesques

Algérie: Inauguration du 3ème Salon du livre et du multimédia amazighs : Oran s'ouvre à la littérature amazighe

Comme attendu, le 3ème Salon du livre et du multimédia amazighs s'est ouvert mardi dernier au palais de la Culture d'Oran en présence de nombreux officiels, venus prendre part à une manifestation de promotion de la culture amazighe qui semble s'installer dans la durée.

Outre les personnalités prévues, tels le directeur général de la Bibliothèque nationale, Amine Zaoui, le directeur du livre au ministère de la Culture (qui représentait la ministre en déplacement à Tunis pour la semaine culturelle algérienne en Tunisie), Hadj Tahar, le responsable au Haut-Commissariat à l'amazighité, El Hachemi Assad, le directeur adjoint à Bibliothèque nationale, fraîchement nommé et remplacé par Mme Rabea Moussaoui à la tête de la culture à Oran, Rabah Sbaa, il y a lieu de signaler la présence imprévue de la ministre déléguée chargée de la recherche scientifique, Souad Bendjaballah, (en déplacement à Oran pour présider le 7ème congrès de la Société algérienne de la chimie) accompagnée par les responsables de la wilaya d'Oran.

lire plus

Slimane Benaissa présente à Paris son dernier roman ''Colères du silence''

border=0>




border=0>








src="formail/Nouveau%20anglaisFLASH/arabesques_fichiers/w01h01.gif"
width=1>
src="formail/Nouveau%20anglaisFLASH/arabesques_fichiers/w01h01.gif"
width=4 border=0>

src="formail/Nouveau%20anglaisFLASH/arabesques_fichiers/w01h01.gif"
width=1>

Paris - L'homme de théâtre et écrivain algérien, Slimane Benaissa, a présenté
mercredi soir au Centre Culturel algérien (CCA) à Paris, son dernier roman, "Les
Colères du silence" qui traite particulièrement de l'exil, de l'immigration et
de l'intégration. Dans ce livre, de plus de 200 pages sorti à la fin de 2005 en
France, l'auteur essaie de situer l'exil, l'arrachement et la recherche de
l'identité, à travers l'histoire de deux frères siamois, Hassan et Hossein,
séparés à la naissance aux Etats Unies, grâce à l'aide d'une Fondation
caritative.

 

lire plus

n/a

lire plus

Peut-il éxister une Oppréssion Positive? Dominique de Villepin répond à ses députés sur la loi de Février 2005

Interrogé sur "le rôle positif" de la colonisation française, Dominique de Villepin a répondu que ce n'était pas au Parlement "d'écrire l'histoire"

Dominique de Villepin, qui s'exprimait ce matin sur France Inter, a pris les députés UMP à contrepied en contestant ouvertement l'article de la loi de février 2005 sur "le rôle positif" de la colonisation française, soulignant qu'il n'appartenait pas, selon lui, au Parlement "d'écrire l'histoire". Le Premier ministre, a affirmé comprendre le report du déplacement de Nicolas Sarkozy aux Antilles, où cette disposition controversée, que la majorité UMP a refusé de supprimer le 29 novembre dernier, suscite colère et indignation.

lire plus