Assia Djebbar: La guerre dans les mots par François Taillandier

Il est symbolique que deux ans avant son élection à l’Académie, Assia Djebar ait publié un roman intitulé la Disparition de la langue française. De cette disparition, son personnage, Bekrane, de retour à Alger au début des années quatre-vingt-dix après vingt années passées en France, fait une double expérience. D’une part, dans la relation qu’il noue avec Nadjia, autre exilée revenue au pays, où tout naturellement resurgit entre eux la langue amoureuse de la poésie arabe. D’autre part, dans un climat politique marqué par l’irruption de l’islam intégriste, qui enjoint de considérer comme des traîtres ceux qui ont fait le choix de la francophonie. (Un personnage souligne d’ailleurs à quel point la langue poétique des amants se situe fort loin des vociférations de prêcheurs.)

lire plus

Festival international de Poetry Africa : Amadou Lamine Sall fait découvrir les rimes de la langue peule

Wal Fadjri (Dakar)
24 Octobre 2005
Publié sur le web le 24 Octobre 2005

Amadou Lamine Sall, dont les oeuvres sont déjà traduites en anglais, a participé une semaine durant à des activités variées de lecture et de performance poétique à Durban, en Afrique du Sud. Le poète sénégalais, souligne un communiqué, est intervenu à l'Université du Kwazulu-Natal où il a longuement parlé de la poésie sénégalaise mais aussi de la poésie en langue nationale.

Le président de la Maison africaine de la poésie internationale (Mapi) a tenu à faire remarquer la place importante que la poésie occupe au Sénégal, depuis Senghor. (...) Selon lui, «le Sénégal reste une terre de poètes, d'artistes et d'écrivains. Et que c'était cela qui faisait encore la renommée internationale du Sénégal».

lire plus | Le blogue de Arabesques

Appel à Articles: Revue de la Coordination internationale des chercheurs sur les littératures maghrébines

www.limag.com/em.htm
Vol. 6, no 1, été 2007: Appel à articles

Images, imagination : Algérie

Dossier coordonné par Mireille Rosello
Date limite pour la soumission des articles: 30 juin 2006

Que deviennent les images (la photographie, le dessin de presse, le cinéma ou la télévision) lorsqu'elles sont produites par le peuple et la diaspora d'un pays qui se voulait le fruit d'énergies politiques libératrices et anticoloniales mais qui s'est raidi autour d'unicités linguistiques, sexuelles, religieuses ou ethniques ? L'image rêve-t-elle alors que l'imagination plutôt que la nation lui serve de guide ?

lire plus | Le blogue de Arabesques

APPEL A COMMUNICATION: LE VI. COLLOQUE INTERNATIONAL DE LANGUE, LITTERATURE ET STYLISTIQUE

Les 01-02 juin 2006 Isparta/TURQUIE
Organisé par les Facultés de Pédagogie, Des Beaux-Arts et des Sciences et Littérature
Le VI. Colloque international de Langue, Littérature et Stylistique aura lieu les 01-02 Juin 2006 à l'Université Suleyman Demirel à Isparta/Turquie par la co-organisation des Facultés de Pédagogie, des Beaux Arts, des Sciences et Lettres.

On le sait, la langue et la littérature sont des moyens directs et principaux pour connaître et comprendre la richesse des diverses cultures; quant au style, il est un élément nécéssaire pour la saisie des structures des autres cultures, c'est à travers lui que l'on crée la différence, accède au domaine de la parole', au sens saussurien du terme, domaine où est définie l'originalité des écrivains. Liés l'un à l'autre par une chaîne solide, ces éléments sont indispensables pour déchiffrer le sens des produits écrits, assurer ainsi la communication littéraire. Il n'est possible de comprendre le passé et le présent, de programmer le futur, de fixer des stratégies, d'établir une bonne communication littéraire entre les époques qu'au moyen des travaux que l'on effectue sur la langue, principal élément de construction des cultures. Eclairer les potentialités de la langue à partir des texts écrits en langue d'origine ou étrangère est en effet l'un des moyens principal de la communication. Nombreux sont les auteurs et artistes qui ont créé de diverses formes d'écriture, de style, de nouveaux langages', d'ouvrir la voie aux nouvelles formes de communication, en partant des diverses disciplines telles que peinture, architecture, psychanalyse etc.

lire plus

Bouteflika reçoit le prix «Louise Michel» 2005

La Tribune (Alger)
29 Septembre 2005

Amar Rafa

La présidente du CEPSP l'a qualifié d'homme de la paix, de la concorde et de la réconciliation
Lors d'une cérémonie organisée hier en présence des hautes autorités militaires et civiles du pays et des ambassadeurs et corps diplomatiques accrédités à Alger, le président Abdelaziz Bouteflika a reçu hier le prix «Louise Michel» 2005 décerné par le Centre d'études politiques et de sociétés de Paris (CEPSP). Le prix qui est attribué chaque année à une personnalité de haut rang pour «les vertus de dialogue, de démocratie, de développement et de paix», a été remis au chef de l'Etat par la présidente du centre Mme Jeannette Burtelle-Duba.

lire plus