Histoire & Traditions

Tlemcen sera au rendez-vous d'Alger, capitale de la culture arabe 2007

Une semaine culturelle très variée est programmée pour présenter et représenter la wilaya de Tlemcen, affirme le directeur de la culture de la wilaya. Tout en soulignant que le livre et l'édition occuperont une importante place, le responsable précisera que cette semaine culturelle de Tlemcen sera rehaussée par la participation de plusieurs comédiens, artistes, écrivains et poètes qui présenteront leurs productions et créations artistiques.

en lire plus

Ammara Lekhous à la Bibliothèque nationale d’Algérie

Pour son second roman (après Le Corsaire édité par une association culturelle italienne en 2000), Comment téter la louve sans se faire mordre (éditions El Ikhtilef, Alger 2004), il a choisi, non pas de le traduire en italien, mais de le réécrire dans la langue de Raffaele La Capria, Choc des civilisations pour un ascenseur à la place Vittorio.

en lire plus | Le blogue de la redaction

L'humanisme de l'Emir Abdelkader chez Waciny Laaredj, l'auteur algérien charme la critique littéraire tunisienne

L'humanisme et le sens du dialogue inter-civilisationnel de l'Emir Abdelkader est le sujet d'un article publié lundi dernier par un journal tunisien à travers la critique littéraire du dernier ouvrage du romancier algérien Waciny Laaredj, le Livre de l'Emir.

en lire plus

Sur l'initiative de la Fondation Moufdi Zakaria, création prochaine d'un Club de poésie

La soirée poétique, coïncidant avec la Journée nationale de la poésie, organisée jeudi dernier à la Bibliothèque nationale en hommage à Moufdi Zakaria, le poète de la révolution, mort il y a 29 ans, a été l'occasion pour la fondation qui porte son nom d'annoncer la création prochaine d'un Club de poésie.

en lire plus

Timgad: Aucun projet de restauration n'est envisagé pour le moment

Majestueuse le jour, mystérieuse la nuit, la cité romaine de Timgad (Batna) s'anime et prend vie durant le Festival international de musique.
Le soir, elle brille de mille feux. Elle est rehaussée de lumières éclairant sa silhouette imposante et ses couloirs interminables. Les gros projecteurs cependant n'atteignent pas toute la cité où des vestiges se cachent dans l'ombre. Dans la pénombre, les colonnes, les fontaines et les vieux moellons ont tout d'un décor de film SF d'anticipation. L'endroit dégage une impression de paix que même la musique assourdissante du festival n'arrive pas à altérer.

en lire plus | Le blogue de la redaction

Syndiquer le contenu
 
 
   www.arabesques-editions.com Web enhanced by Google