Abdelaziz Bouteflika l'a affirmé devant les walis : «La corruption ruine la confiance des Algériens»

En déclarant que l'Algérie possède un très ambitieux programme de développement économique qu'il faudra mettre en oeuvre en un «très court temps», le président Bouteflika, qui intervenait hier au palais des Nations devant les walis et cadres de la nation, a souligné la nécessité de contrôler la destination des «énormes» enveloppes financières consenties dans ce cadre.

en lire plus | Le blogue de

La culture palestinienne sur la scène algérienne

Films et lectures théâtrales au programme de Marhaba Falastine

Alger et Blida sont parmi les villes des cinq continents qui célèbrent la culture palestinienne jusqu'au 26 mai

en lire plus

L’arpenteur de la mémoire (Mahfoud Kaddache. Un historien au long cours)

© El Watan Photos

« Certaines gens donnent leur parole mais ne la tiennent pas. Comment voulez-vous qu’ils la tiennent, puisqu’ils l’ont déjà donnée. »

                              Pierre Dac

Comme un élève studieux, il reste accroché à son micro-ordinateur de longues heures durant. Il écrit, puis se ravise pour changer un mot ou une tournure en s’efforçant d’utiliser un style accessible dans un français limpide. Car il n’écrit pas n’importe quoi. Il est le témoin privilégié de son siècle et en tant que tel, il n’a pas droit à l’erreur, ni à surdimensionner l’événement ou le minimiser.

« Dans ce domaine, il faut être le plus rigoureux possible », précise-t-il en tentant de dépanner sa vieille imprimante récalcitrante. C’est qu’il est historien et son œuvre fait référence bien au-delà de nos frontières. Son livre L’Algérie des Algériens, par exemple, est un ouvrage monumental qui retrace l’histoire complexe et mouvementée de l’Algérie depuis son occupation au paléolithique jusqu’à la domination des Français.

en lire plus | Le blogue de la redaction

Bouteflika redemande des excuses à la France


La France doit présenter ses "excuses officielles" aux Algériens, avant d'espérer un traité d'amitié, a déclaré le président Abdelaziz Bouteflika.

Abdelaziz Bouteflika a de nouveau demandé, jeudi 18 mai, des "excuses officielles" à la France, en préalable à toutes "autres relations d'amitié" entre les deux pays.
"Il est aujourd'hui de notre devoir envers le peuple algérien et les chouhada (martyrs), de réclamer des excuses officielles de la part d'une nation dont la devise révolutionnaire a de tout temps été liberté, égalité, fraternité", a affirmé Abdelaziz Bouteflika. Il s'agissait d'un message écrit, que le ministre des moudjahidine (anciens combattants) Mohamed Cherif Abbas a lu au nom du président à Mostaganem (355 km à l'ouest d'Alger).

 

Le président algérien appelait l'Etat français à "assumer pleinement ses responsabilités historiques, s'il était véritablement mu par une sincère volonté d'ouvrir une nouvelle page et de jeter les bases d'une amitié authentique bannissant toute forme de rancoeur et de ressentiment". Il faisait référence au traité d'amitié franco-algérien, dans l'impasse depuis la polémique française sur le "rôle positif de la colonisation", en février.

en lire plus | Le blogue de

Mme. Toumi: le déficit en bibliothèques représente "un danger" pour le développement du pays

Alger - Le déficit en bibliothèques en Algérie représente "un danger" pour son développement culturel et scientifique, a affirmé, vendredi à Alger, la ministre de la Culture, Khalida Toumi. "Nous avons un grand déficit en matière de bibliothèques et qui représente un véritable danger pour le développement culturel et scientifique du pays", a déploré, Mme Toumi, à l'issue de l'inauguration de deux bibliothèques dans les communes de Hammamet et de Ain Benian (w. d'Alger), à l'occasion de la Journée nationale de l'étudiant.

en lire plus | Le blogue de la redaction

 
 
   www.arabesques-editions.com Web enhanced by Google