Habib Tengour

Habib Tengour

Habib Tengour est né à Mostaganem en 1947. Poète, écrivain et anthropologue, il a constamment vécu entre la France et l’Algérie. Lorsqu'il a 5 ans son père, plombier et actif militant nationaliste, émigre en France pour échapper à la persécution qu'il subissait de la part de la police et qui avait dangereusement altéré sa santé. Habib étudie à Paris où s'est installée sa famille qui, désormais ne garde qu'un rapport de vacanciers avec le pays natal. Cependant l'enfant grandit dans le bouillonnement politique qui habitait, à cette époque de la guerre d'Algérie, les milieux de l'émigration et de la gauche française. Après sa licence de sociologie, il rentre en Algérie pour y accomplir son "Service National" qui comporte une période d'entraînement militaire et une de service civil. C'est dans le cadre de celle-ci qu'il est affecté à l'Université de Constantine comme enseignant. Il y préparera sa thèse de 3è cycle et continue aujourd'hui encore à y enseigner, partageant son temps entre l'activité universitaire et l'écriture, naviguant en permanence entre la France et l'Algérie. Il a à son actif aujourd'hui, plusieurs poèmes parus dans des anthologies ou des revues telles que Action poétique, Europe, Poésie (pour ne citer que les plus connues).

Dès son premier récit-poème, Tapapakitaques, s'affirme sa manière propre. Porté par une écriture automatique venue en droite ligne du surréalisme se construit une narration sur un parti-pris d'irréalité dû au télescopage des époques et des lieux traversés par des figures glissantes, figures de la conscience sur lesquelles se greffent des noms illustres (Ulysse ou Nestor, Eluard ou Hikmet) et auxquels l'auteur prête des éléments de sa propre biographie.

Poésie lyrique, non réaliste et ostensiblement ludique qui va accoucher du Vieux de la Montagne et de Sultan Galiev. A partir d'un espace mouvant : celui de la migration Algérie/France, l'itinéraire du narrateur est propulsé dans l'Iraq et le Khorassan du IVè siècle de l'hégire à travers les cités de rêve : Alamout, Qom, Baghdad, Allant sur les traces de ces célébrités le narrateur qui, le plus souvent, se confond avec l'homme de l'écriture Omar Khayyam, les attire dans sa contemporanéité d'Algérien vivant entre la France et l'Algérie.

Il se découvre dans une écriture oscillant entre la dérive imaginative du jeu surréaliste et le souffle lyrico-épique de la tradition poétique arabe et s'affirme dès le début des années 80 comme un auteur important de la nouvelle génération d'écrivains maghrébins de langue française. Il s'exprime de façon privilégiée dans la poésie et ses récits, inclassables si l' on s' en tient aux catégories génériques traditionnelles, sont éminemment poétiques. Ils sont du reste, implicitement ou explicitement donnés par l'auteur lui-même comme quête, par-delà la narration à plusieurs strates qu'ils véhiculent, de la poésie décrétée but ultime. Avec la nouvelle génération, dont Tengour est un exemple représentatif, la littérature algérienne de langue française montre qu'elle a assimilé et dépassé un héritage (double) et, si elle lui a payé son tribut ce n'est que pour mieux en prendre congé.

Il a publié des textes en prose : Le Vieux de la montagne (1983), Sultan Galièv ou la rupture de stocks (1985), L’Épreuve de l’arc (1990), Gens de Mosta (1997 ; prix ADELF 1997) et Le Poisson de Moïse (2001) ainsi que des textes poétiques : L’Arc et la cicatrice (ENAL, 1983), Ce Tatar-là 2 (1999), Épreuve 2 (2001), Traverser (2001), États de chose suivi de Fatras et La Sandale d’Empédocle (2003).

Recueils de poésie:


- Tapapakitaques, la poésie-île (P.J. Oswald, Paris, 1976)
- La Nacre à l'âme (Orycte, Sigean, 1981)
- Schistes et Tahmad II (Orycte, Sigean, 1983)
- L'Arc et la cicatrice (Enal, Alger, 1983)

Récits poétiques:


- Le Vieux de la Montagne (Sindbad, Paris, 1983)
- Sultan Galiev ou la rupture de stocks (d'abord ronéotypé, Oran, 1983, puis imprimé, Sindbad, Paris, 1985)
- L'Epreuve de l'Arc (Sindbad, Paris, 1990)
- Le Poisson de Moïse (Paris-Méditerranée, 2001)
- Ce tatar-là (Ed. Dana, 2002),
- Traverser (La rumeur des âges, La Rochelle, 2002)
- Epreuve 2 (Dana, 2002).



Newsletters

s'enregistrer aux lettres d'informations

Syndication

Syndiquer le contenu