Leila Sebbar

Leila Sebbar

Leïla Sebbar est née à Aflou, en Algérie, d’un père algérien et d’une mère française, tous deux instituteurs. C'est à Aix-en-Provence puis à Paris, où elle vit aujourd'hui, qu'elle poursuit des études supérieures de lettres. Elle centre son travail de recherche sur les représentations du " bon nègre " dans la littérature coloniale du XVIIIè siècle et sur l'éducation des filles au XIXè siècle.

Leïla Sebbar est l'auteur de nombreux essais, nouvelles et romans. Ses livres mettent en scène les croisements d'amour et de violence des rives nord et sud de la Méditerranée, Orient/Occident, Maghreb/France.

Biographie:

- On tue les petites filles (Stock, Paris, 1978, épuisé);
- Le pédophile et la maman (Stock, Paris 1980);
- Le silence des rives (Stock, Paris, 1993, Prix Kateb Yacine);
- La jeune fille au balcon, nouvelles (Seuil, 1996);
- Nouvelles de la guerre d'Algérie, trente ans après, Nouvelles (Le Monde éditions, Paris 1992);
- Algérie, textes et dessins inédits pour l'Algérie (Le Fennec, Casablanca, 1995).
- Métro, Instantanés, Editions du Rocher, Collection Esprit libre, 2007.
- Mon père, Textes inédits recueillis par Leïla Sebbar. Éditions Chèvre Feuille étoilée, 2007.
- C'était leur France, En Algérie, avant l'indépendance, Textes inédits recueillis par Leïla Sebbar, Gallimard, 2007.
- Le Ravin de la femme sauvage, Editions Thierry Magnier, 2007.


Newsletters

s'enregistrer aux lettres d'informations

Syndication

Syndiquer le contenu