La poésie comme catachrèse de l’identité, par monsif ouadai saleh

Ce qui, dans la poésie, s’annonce comme nouveau ne pétrifie pas l’existence, ne devient pas un principe de sédentarisme amenant la conscience à un état statique de la référence, de l’analogie, de la correspondance analogique, de la mimésis et de l’idéaltypie. Dans le nouveau poétique la vie transcende les racines. L’initial est dépassé par le nouveau qui est conscience éternelle du sublime.


lire la suite

Le grand peuple du poème de Philippe Tancelin

Parmi les poètes contemporains qui n’appartiennent pas aux civilisations de la honte, Philippe Tancelin, poète, philosophe, professeur d’esthétique, metteur en scène, est l’un des grands célébrants engagés de la génération 1968, des peuples en lutte qui résistent pour leur liberté.


lire la suite

Paul Badin, Pas à pas (pour une conversation avec Jean-François Dubois)

Se placer sous le signe de l’enfance, tant qu’on le peut encore : fraîcheur, fragilité, révolte, éclairs… D’emblée, viser la recherche personnelle de quelque chose de fort en soi, sans je : ça pourrait bien concerner tout un chacun, ce qui suit, sans vouloir jouer son petit Montaigne.


lire la suite

La symbolique des odeurs dans le recueil « Verglas » de l’écrivain Suisse Peter Stamm

Peter Stamm appartient à une nouvelle génération d’écrivains de Suisse alémanique. Son œuvre littéraire se compose pour l’instant de quatre publications en allemand qui ont toutes été traduites en français. Il s’agit de deux romans « Agnès » (1998) et « Paysages aléatoires » (2001) et de deux recueils de nouvelles intitulés « Verglas » (1999) et « D’étranges jardins » (2004).


lire la suite

L’anonymographie et l’oralisation : autour du secret sur l’identité de l’auteur

Dans le texte d’une conférence donnée à Rabat en 1966 et récemment publié, Joseph Gabel définit anonymographie par le fait de détruire la dialectique sujet-objet en escamotant le sujet (alors que le mensonge la détruit en mystifiant l’objet) . Nous donnerons une extension de sens à ce terme en l’appliquant aux procédés de distanciation entre le texte (considéré comme objet) et l’auteur (le sujet). Nous nous intéresserons aux textes anonymographiques, c’est-à-dire ceux présentant cette distanciation, et aux motivations qui sous-tendent cette pratique.

lire la suite


Newsletters

s'enregistrer aux lettres d'informations

Syndication

Syndiquer le contenu