Beyrouth à nouveau visée

Israël a repris ses bombardements sur la banlieue sud de Beyrouth, après plusieurs jours de répit pour la capitale libanaise. Le nord du pays a également subi des attaques de l'aviation israélienne.

Au moins quatre fortes explosions ont retenti dans la capitale libanaise avant l'aube ce jeudi matin. Le sud de la ville à majorité chiite était à nouveau visé. Des quartiers entiers de cette banlieue sont déjà réduits en ruines à la suite de deux semaines de pilonnage continu, au début de l'offensive israélienne.

Dans le sud du Liban, l'armée israélienne a élargi son offensive terrestre. Elle a déjà déployé 10.000 soldats dans cette zone appelée à être contrôlée par une force internationale. De violents combats opposent toujours les soldats israéliens aux hommes du Hezbollah dans quatre zones.

Les responsables israéliens affirment que leur offensive a anéanti la majeure partie des capacités militaires du Hezbollah. Mais comme pour démentir cette affirmation, la milice chiite a tiré mercredi un nombre record de roquettes : 230. Les 2.000 roquettes tirées par le Hezbollah depuis trois semaines ont fait 19 morts en Israël. De son côté, l'offensive israélienne a été 40 fois plus meurtrière, avec 835 morts au Liban.

Paris et Washington seraient proches d'un compromis sur la sortie de crise au Liban. Ces derniers jours les tensions entre les deux pays ont conduit pas deux fois au report d'une réunion qui devait permettre d'étudier la constitution d'une force multinationale pour le Liban, réunion que Paris jugeait prématurée. Dans ce domaine, des progrès ont été accomplis même si un appel à la fin des hostilités ne semble toujours pas en vue.

En Belgique, André Flahaut se dit a priori favorable à l'envoi de soldats belges dans une force d'interposition des Nations Unies au Liban mais seulement après une cessation immédiate des hostilités. Karel De Gucht est également sur la même longueur d'onde. Le ministre des Affaires étrangères a aussi estimé à titre personnel que la Belgique doit prendre ses responsabilités au Liban.

Copyright, 2006. RTBF