Maghreb

Abdelfattah Kilito et la « bilangue », par Abdelhaq ANOUN

Dans un monde reconstruit, transformé en histoire et raconté dans un récit, quel peut être le statut du sujet ? Quel peut être aussi celui de la langue ? Car raconter les événements de sa vie, c’est déjà lui donner une dimension romanesque. Dans certains types de narration, la langue reste très intimement liée à la vie.

Syndiquer le contenu