Poésie

Le poème inachevé, par Yiannis E. Ioannou

L’œuvre d’art n’est qu’une création humaine. Si parfaite soit-elle, elle demeure en cela, pour reprendre les termes de Claudel, questionnée par l’intelligence qui « regarde, évalue, demande, conseille, réprime, stimule, sépare, condamne, rassemble, répartit et répand partout l’ordre, la lumière et la proportion ». Une œuvre poétique achevée réunit à la fois deux éléments : Premièrement, le souffle de cette «forme particulière d’invention à laquelle, comme le dit Jean Hytier, on donne traditionnellement le nom d’inspiration »; Deuxièmement, les qualités techniques de son créateur, ses faiblesses souvent ou ses décisions infortunées aussi, ce qui alimente fréquemment le travail critique.

Syndiquer le contenu