La troupe théâtrale Masrah Ettedj de Bordj Bou Arréridj représentera l'Algérie en Egypte

Le théâtre reste une des vitrines de l'Algérie qu'il représente souvent sur différentes scènes arabes et occidentales. Mais si ces représentations à l'étranger sont habituellement le fait d'initiatives personnelles entreprises par des troupes indépendantes qui font appel à toutes leurs connaissances et à des contacts pour participer à tel festival ou tel autre, pour cette fois, c'est le ministère de la Culture qui a désigné la troupe théâtrale Masrah Ettedj de Bordj Bou Arréridj pour représenter l'Algérie à la 19ème édition du Festival international du théâtre expérimental prévu du 1er au 11 septembre prochain au Caire, capitale de ce pays pharaonique qu'est l'Egypte. La troupe devra présenter sa pièce Phantasia, a déclaré lundi le directeur de la troupe, Ali Alloun.

Financée par le ministère de la Culture dans le cadre de l'événement Alger, capitale de la culture arabe 2007, cette pièce, mise en scène par Rabie Guechi sur un texte de Omar Cherouk, est interprétée par une pléiade de jeunes acteurs dont Ali Bedjou et Halim Zedane, auxquels s'est joint, pour la première fois sur scène, «le talentueux Toto de Medjana», ajoutera M. Alloun.

Cette oeuvre, servie par le talent affirmé du scénographe Abderrahmane Zaaboubi, et inspirée de la pièce Le roi se meurt, d'Eugène Ionesco, met en scène le dilemme d'un roi sous l'emprise de conseillers intéressés et qui, bien que sentant sa fin proche, refuse de céder le pouvoir. Pour rappel, la troupe Masrah Ettedj s'était distinguée au Festival international du Printemps théâtral, organisé en mars dernier à Sousse, en Tunisie. Elle a décroché les 1er et 3ème prix d'interprétation grâce aux prestations des comédiens Sofiane Attia et Nouari Radjaï. Au Caire, elle sera certainement confrontée à des troupes qui ont déjà un parcours dans le domaine du théâtre expérimental, un genre peu développé chez nous.

Aussi, cette participation, même si elle n'est pas sanctionnée par des distinctions, sera d'un riche apport pour cette jeune troupe à qui on souhaite cependant plein de succès.

La tribune 2007